Monde: Australie : l'ancien Premier ministre Scott Morrison accusé de s'être attribué en secret plusieurs portefeuilles ministériels

Turnbull dit que Morrison Actions 'Sinister'

 Turnbull dit que Morrison Actions 'Sinister' Anthony Albanese a reçu des conseils juridiques pour savoir si son prédécesseur Scott Morrison a violé la Constitution en se joignant secrètement dans trois portefeuilles ministériels, alors qu'un autre ministre ex-prime l'a qualifié de "trucs sinistres". © Mick Tsikas / AAP Photos Malcolm Turnbull dit que les révélations sur l'homme qui l'a renversé est épouvantable.

En poste de 2018 à mai dernier, Scott Morrison a justifié son comportement par la "période sans précédent" de la pandémie de Covid-19.

  Australie : l'ancien Premier ministre Scott Morrison accusé de s'être attribué en secret plusieurs portefeuilles ministériels © Fournis par franceinfo

Le Premier ministre australien dénonce un "saccage sans précédent" de la démocratie. Anthony Albanese a fustigé, mardi 16 août, le comportement de son prédécesseur, Scott Morrison, qui s'est nommé lui-même en secret à plusieurs portefeuilles ministériels. L'ancien chef du gouvernement, en poste de 2018 à mai dernier, a justifié ses actes par la "période sans précédent" de la pandémie de Covid-19.

Scott Morrison s'était désigné depuis mars 2020 à cinq postes de ministre, dont ceux, entre autres, de la Santé, des Finances et des Ressources, a affirmé Anthony Albanese. "Nous oublions parfois ce qui se passait il y a deux ans et la situation à laquelle nous étions confrontés, c'était une période sans précédent, ce n'était pas une période conventionnelle", s'est défendu mardi l'ancien Premier ministre lors d'une interview à la radio.

L'ancien Premier ministre australien Morrison a pris des pouvoirs supplémentaires en secret

 L'ancien Premier ministre australien Morrison a pris des pouvoirs supplémentaires en secret Canberra, Australie (AP) - Le Premier ministre australien Anthony Albanese a accusé mardi son prédécesseur Scott Morrison de «Trashing Democracy» après avoir révélé que pendant que Morrison était au pouvoir, il a pris cinq ans Rôles ministériels à l'insu de la plupart des autres législateurs ou du public. © fourni par Associated Press Le Premier ministre australien Scott Morrison parle de la situation en Ukraine lors d'une conférence de presse à Sydney, le 23 février 2022.


Vidéo: Imam Iquioussen : «Il faut être ferme et s’en tenir à l’Etat de droit», estime Manon Aubry (Dailymotion)

"Un gouvernement fantôme"

"Nous avons dû prendre des mesures extraordinaires pour mettre en place des garde-fous", a-t-il encore dit, assurant avoir ainsi permis la continuité du gouvernement en cas d'indisponibilité d'un ministre. "Heureusement, il n'a pas été nécessaire pour moi de déclencher l'utilisation de l'un de ces pouvoirs", a-t-il précisé sur Facebook.

Le Premier ministre a sollicité les conseils du procureur général pour évaluer la légalité des actions de Scott Morrison, qu'il a accusé d'avoir dirigé "un gouvernement fantôme". Certains ministres du gouvernement précédent ont fait savoir qu'ils n'étaient pas au courant que l'ancien Premier ministre s'était nommé lui-même à leurs portefeuilles. En mai, la coalition conservatrice avait été battue aux élections législatives, chassant Scott Morrison de la tête du gouvernement.

ont révélé que Scott Morrison ait fondamentalement sapé les principes du gouvernement responsable. Que se passe-t-il maintenant? .
Les conseils juridiques © Fourni par ABC News Procédures parlementaires pour enquêter sur les multiples ministères de Scott Morrison pourraient commencer à prendre de l'ampleur lorsque le Parlement se trouve à partir du 5 septembre (ABC News: Matt Roberts) Une semaine et demie après avoir découvert Scott Morrison De nombreux ministères supplémentaires, des questions sont lentement répondues.

Voir aussi