Monde: Joe et Jill Biden rendent hommage au policier tué pendant l'invasion du Capitole

, Jill Biden, devrait jouer un rôle actif dans le regroupement familial des immigrants

, Jill Biden, devrait jouer un rôle actif dans le regroupement familial des immigrants La première dame de Le groupe de travail prévu de l'administration Biden visant à réunir les enfants qui étaient séparés de leurs parents à la frontière sous les politiques d'application de l'ère Trump inclura la contribution première dame Jill Biden, selon trois sources proches de la planification.

Mardi, Joe et Jill Biden ont rendu hommage à Brian Sicknick, le policier tué pendant l'invasion du Capitole, le 6 janvier.

Un instant solennel pour le président américain et la First Lady. Mardi, Joe Biden s'est rendu au Capitole, accompagné de son épouse Jill, pour rendre hommage à Brian Sicknick, le policier mort de ses blessures après l'invasion du bâtiment abritant le Congrès, le 6 janvier. Ils se sont recueillis devant les cendres de l'officier de 42 ans, ancien de la Garde nationale aérienne, qui travaillait au Capitole depuis 2008. Touché lors d'une altercation physique avec des émeutiers, des partisans de l'ancien président Donald Trump venus interrompre la certification des résultats de l'élection présidentielle par le Congrès, Brian Sicknick est décédé de ses blessures à la fin de cette journée historique.

A lire :Qui sont les émeutiers du Capitole ?

NBC News rappelle que les dépouilles de seulement quatre citoyens avaient, avant Brian Sicknick, été présentées au Capitole pour que les élus puissent leur rendre hommage : Jacob Joseph Chestnut et John Michael Gibson, deux policiers du Capitole tués en service en 1998, Rosa Parks en 2005 puis l'évangéliste Billy Graham, en 2018.

A lire :Seul contre tous, l’acte de bravoure d’un policier au Capitole

Brian Sicknick sera inhumé au cimetière national d'Arlington.

A lire :Très émue, Alexandria Ocasio-Cortez raconte avoir "cru mourir" le 6 janvier

White House adopte une approche pratique sur les efforts pour enquêter sur l'attaque du Capitole .
WASHINGTON - Le président Biden a annoncé mercredi une série de sanctions visant à cibler les «dirigeants qui ont dirigé le coup d'État» au Myanmar au début du mois, mais il a été beaucoup moins clair sur le type de responsabilité qu'il souhaite voir pour les personnes impliquées dans l'insurrection du mois dernier au Capitole américain.

Voir aussi