Actualités à la une

Sport: Un podium pour Chevalier-Bouchet !

Biathlon : Anaïs Chevalier-Bouchet, la patronne que la France se cherche ?

  Biathlon : Anaïs Chevalier-Bouchet, la patronne que la France se cherche ? Depuis la retraite de Marie Dorin-Habert en 2018, les Bleues manquent d'une patronne. Un rôle que veut endosser l'Iséroise de 28 ans lors d'une saison olympique qu'elle aborde avec envie et ambition.Neuvième la saison dernière en Coupe du monde, Anaïs Chevalier-Bouchet avait surtout eu le mérite d'éviter aux Bleues un zéro pointé en individuel lors des Championnats du monde de Pokljuka où elle décrochait l'argent du sprint, puis le bronze en poursuite. Deux médailles qui venaient donc s'ajouter à ses quatre podiums en Coupe du podium. Mais sans la moindre victoire.

Biathlon – Sprint d’Östersund (F) : Chevalier-Bouchet deuxième derrière H.Oeberg ! © Fournis par Sports.fr Biathlon – Sprint d’Östersund (F) : Chevalier-Bouchet deuxième derrière H.Oeberg !

Les biathlètes françaises avaient commencé la saison de la pire des façons samedi, en étant toutes classées entre la 28eme (Anaïs Bescond) et la 72eme place (Julia Simon), avec au moins quatre fautes au tir pour chacune, sur les 15 kilomètres de l'individuel. Elles ont très bien réagi lors du sprint (7,5km) organisé dimanche, toujours sur la piste suédoise d'Östersund, qui accueille cette manche d'ouverture. A commencer par Anaïs Chevalier-Bouchet, qui s'offre le 29eme podium de sa carrière ! La biathlète de 28 ans a terminé deuxième, derrière la Suédoise Hanna Oeberg (74eme samedi !), grâce à un joli sans-faute au tir. Pas mal pour celle qui avait fini 52eme, avec cinq fautes, la veille. « Ça fait du bien d’aller chercher le 10 sur 10 et de faire un temps qui n’est pas trop mal. Je suis satisfaite de que ce que j’ai fait, c’est le plus important. J’ai dit à mon mari que j’allais partir à bloc, au premier intermédiaire, j’étais en cannes, après il fallait faire le job. J’ai mis en place tout ce que je voulais au tir. J’ai toujours été un diesel, et hier, j’étais trop détendue, pas du tout stressée. Aujourd’hui, je me suis bottée les fesses », s’est réjoui l’Iséroise au micro de La Chaîne L’Equipe.

Biathlon : Simon Desthieux sauve la mise

  Biathlon : Simon Desthieux sauve la mise Pour le début de la saison, les Français, et encore plus les Françaises, n'ont pas été brillants au tir. Heureusement, Desthieux a été l'exception valant podium.Plus rapide sur la piste mais elle aussi coupable d'avoir manqué cinq cibles, Justine Braisaz fait un peu mieux avec sa 38e position. Et la Française ne voulait retenir que le positif au micro de la chaîne L'Equipe après sa performance : «J'avais certainement un peu d'appréhension mais paradoxalement, j'avais très envie d'y aller. Mes balles sont très loin sur le couché, je n'ai plus que ça à régler pour faire une course complète. Les tirs debout et le temps de ski sont bons.

?ref_src=twsrc%5Etfw">November 28, 2021

Trois Bleues dans le Top 15

Partie avec le dossard 8, la Française a attendu le deuxième tir pour monter sur le podium provisoire et n'a ensuite rien lâché. Mais elle n'a rien pu faire face à Hanna Oeberg, qui comptait 1"8 d'avance sur Chevalier-Bouchet après le deuxième tir et a fini en trombe, pour s'imposer avec 11"3 d'avance. Elle décroche sa huitième victoire en Coupe du Monde, pendant que Marte Olsbu Roeiseland complète le podium, 15"4 de la gagnante du jour. Deuxième Française, Justine Braisaz-Bouchet finit sixième, avec une faute au tir, alors qu'Anaïs Bescond prend la treizième place, avec une faute également. A noter aussi la 28eme place de la tenante du gros globe, Tiril Eckoff, qui a commis trois erreurs. Prochain rendez-vous : jeudi pour un nouveau sprint à Östersund ! Et un nouveau podium pour la délégation française ?

Biathlon : la belle réaction d'Anaïs Chevalier-Bouchet et des Bleues

  Biathlon : la belle réaction d'Anaïs Chevalier-Bouchet et des Bleues Au lendemain d'une entame de saison catastrophique, les Françaises ont su réagir ce dimanche lors du sprint avec la 2e place d'Anaïs Chevalier-Bouchet et la 6e de Justine Braisaz.Un sans-faute qui lui permet de monter la deuxième marche du podium, à 11''3 d'une intouchable Hanna Oeberg. Chez elle, la Suédoise devait également faire oublier sa faillite de la veille, lors d'un individuel qu'elle avait terminé à la 74e place. À 26 ans, elle s'offre ainsi un 7e succès en Coupe du monde. Grâce à sa deuxième place, Anaïs Chevalier-Bouchet se replace au classement général de la Coupe du monde, en 10e position.

COUPE DU MONDE (F) / SPRINT D'ÖSTERSUND (SUEDE)

Classement final (7,5km) - Dimanche 28 novembre 2021

1- Hanna Oeberg (SUE) en 19'01"5 (0 faute)

2- Anaïs Chevalier-Bouchet (FRA) à 11"3 (0)

3- Marte Olsbu Roeiseland (NOR) à 15"4 (1)

4- Dzinara Alimbekava (BIE) à 18" (0)

5- Hanna Sola (BIE) à 27"3 (1)

6- Justine Braisaz-Bouchet (FRA) à 35"9 (1)

7- Franziska Preuss (ALL) à 38"8 (1)

8- Emma Oeberg (SUE) à 38"9 (2)

9- Linn Persson (SUE) à 47"1 (1)

10- Ida Lien (NOR) à 50"9 (0)

...

13- Anaïs Bescond (FRA) à 54" (1)

35-

Julia Simon (FRA) à 1'39"7 (3)

56-

Chloé Chevalier (FRA) à 2'03"5 (3)

...

Les Bleues encore sur le podium .
Derrière une équipe de Suède intouchable et la Russie, deuxième, les Bleues se sont offert un nouveau podium après leur succès du week-end dernier à Östersund, ce samedi lors du relais d'Hochfilzen. Et ce malgré quatorze balles de pioche.La France a même un temps occupé les commandes devant la Suède et l'Autriche, avant que Chloé Chevalier, petite sœur d'Anaïs Chevalier-Bouchet, ne s'élance, avec notamment à ses trousses Elvira Öberg. La petite pépite suédoise est tout de suite revenue au contact de la Française, qui a d'abord failli au tir puis sur les skis, permettant même à la Russe de la doubler dans le dernier tour.

Voir aussi