Sport: L'UEFA sanctionne Fenerbahçe après les chants pro-Poutine de ses supporters

UEFA sonde Fenerbahçe après Poutine Chant contre Kyiv Team

 UEFA sonde Fenerbahçe après Poutine Chant contre Kyiv Team Nyon, Suisse (AP) - UEFA a déclaré jeudi qu'il enquêtait sur le club turc Fenerbahçe après que ses fans ont chanté le nom du président russe Vladimir Poutine lors d'un match de qualification en Ligue des champions contre le dynamo Kyiv d'Ukraine.

  L'UEFA sanctionne Fenerbahçe après les chants pro-Poutine de ses supporters © Fournis par Sofoot

Intolérable.

Le deuxième tour préliminaire de Ligue des champions, le 27 juillet dernier, entre Fenerbahçe et le Dynamo Kiev avait été marqué par des chants de soutien à Vladimir Poutine de la part de certains supporters turcs. Une attitude sanctionnée par l'UEFA, qui a infligé un amende de 50 000 euros au club d'Istanbul, ainsi qu'une fermeture partielle de son stade pour le prochain match européen.

« Il est très triste d'entendre de la part des supporters de Fenerbahçe des mots qui soutiennent l'assassin et l'agresseur qui bombarde notre pays », avait condamné dès le lendemain de la rencontre l'ambassadeur d'Ukraine en Turquie, Vasyl Bodnar. L'UEFA avait quant à elle immédiatement ouvert une enquête concernant les « supposés mauvais comportements » des fans turcs, et a donc décider de punir le club. Éliminé par Kiev en C1, Fenerbahçe a été reversé au troisième tour de qualification de la Ligue Europa, lors duquel Enner Valencia et ses coéquipiers viennent de triompher des Tchèques de Slovácko (3-0) à domicile lors du match aller.

Rendez-vous donc à la prochaine étape de l'épopée (ou la saison prochaine) pour purger les sanctions.

Le chef du renseignement ukrainien affirme qu’un sosie de Vladimir Poutine a été envoyé en Iran .
Kyrylo O. Budanov a laissé entendre que ce n’était pas le vrai Poutine qui s’est rendu à Téhéran. © Fournis par BANG Showbiz Le chef du renseignement ukrainien a affirmé qu’un sosie de Vladimir Poutine a été envoyé à sa place la semaine dernière. Le président russe a attiré les regards lors de son arrivée à Téhéran la semaine dernière, ce dernier ayant beaucoup de mal à marcher alors qu’il descendait les marches de son avion.

Voir aussi