Actualités à la une

Sport: Flyers prête l'ancien premier tour allemand Rubtsov à l'équipe de la KHL

Stu Cowan: les Canadiens et les Flyers se préparent à se rencontrer dans la Foxhole Series

 Stu Cowan: les Canadiens et les Flyers se préparent à se rencontrer dans la Foxhole Series C'est en janvier 2016 que le directeur général des Canadiens, Marc Bergevin, a décrit son entraîneur, Michel Therrien, comme un «type foxhole» que vous voulez à vos côtés lors d'un combat. Les Canadiens ont présenté un dossier de 4-16-1 à leurs 21 derniers matchs, mais le directeur général a donné à Therrien un solide vote de confiance, insistant sur le fait qu’il ne congédierait pas son entraîneur cette saison.

Après avoir joué dans la KHL et dans la ligue junior russe, Rubtsov , 19 ans, a rejoint les Saguenéens de Chicoutimi après avoir joué pour la Russie au Championnat mondial. Sanheim, 21 ans, a connu une bonne adaptation à sa première saison professionnelle, terminant quatrième chez les défenseurs de la Ligue américaine au chapitre des buts et sixième pour les points. Il a aussi maintenu un différentiel de plus-7, ce que les dirigeants des Flyers ont aimé voir étant donné son style de jeu plus offensif.

compétition de hockey sur glace. Langue. Suivre. Modifier. La Ligue continentale de hockey (en russe : Континентальная хоккейная лига, Kontinentalnaïa khokkeïnaïa liga ; en abrégé КХЛ, KHL ) est un championnat de hockey sur glace en Eurasie. La KHL a remplacé la Superliga russe.

Les Flyers de Philadelphie ont annoncé que avait prêté l'attaquant allemand Rubtsov à Sotchi de la KHL alors que les équipes tentaient d'envoyer certains de leurs plus jeunes joueurs à l'étranger pour leur faire jouer le jeu. avant le début tardif prévu de la saison 2020-21 de la LNH.

a group of hockey players on the field: German Rubtsov is heading to Russia to get some playing time. © Brian Fluharty-USA AUJOURD'HUI Sports German Rubtsov se rend en Russie pour gagner du temps de jeu.

Rubtsov s'est montré très prometteur en 2018-2019 lorsqu'il a commencé sa campagne recrue avec les Lehigh Valley Phantoms, marquant six buts et 10 points en 14 matchs. Cependant, une blessure à l'épaule a mis fin à sa saison tôt. Il est revenu cette année, mais a connu des difficultés lors de sa deuxième année à Lehigh Valley. Il n'a récolté que deux buts et 13 points en 42 matchs. Il a été rappelé une fois par les Flyers, apparaissant dans quatre matchs; bien qu'il n'ait pas réussi à enregistrer un point.

Canadiens-Flyers: Premier tour de la Coupe Stanley 2020 de la LNH

 Canadiens-Flyers: Premier tour de la Coupe Stanley 2020 de la LNH Diffusion © Getty Images La couverture par NBCSN des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2020 se poursuit avec le match de première ronde de vendredi entre les Canadiens et les Flyers. La couverture commence à 15 h. ET sur NBCSN. Regardez la diffusion des Canadiens-Flyers à 15 h. ET sur l'application NBC Sports par en cliquant ici . Les Canadiens de Montréal cherchent à égaliser leur série contre les Flyers de Philadelphie, après la victoire 2-1 de Philadelphie dans le premier match.

Des équipes ne peuvent pas s’entraîner à cause du coronavirus, d’autres ne peuvent pas faire venir leurs joueurs pour les mêmes raisons. À cela viennent s’ajouter les soubresauts politiques dans certaines villes où une contestation inédite se fait jour. La situation expliquée par Marc Branchu. Elle débutera donc comme prévu ce 2 septembre, envers et contre tout. Les problèmes ne manquent pas. Des équipes ne peuvent pas s'entraîner à cause du coronavirus, d'autres ne peuvent pas faire v

Alexandre Pouliot-Roberge. 687 likes. Journaliste spécialisé dans la KHL pour RDS.ca ainsi que rédacteur en chef de Gazetteduhockey.com. Un héros du hockey ayant défié la ségrégation pour réaliser son rêve. J'offre toutes les condoléances à la famille et à l 'ensemble de la communauté chinoise nord-américaine.

Un début précoce de la saison 2020-21 a beaucoup de sens pour Rubtsov, qui cherche toujours à trouver son jeu après avoir subi une blessure importante il n'y a pas si longtemps. Les Flyers espéraient que Rubtsov, leur choix de première ronde en 2016, serait en mesure de fournir une option de profondeur à ce stade, mais il n'a pas été inclus dans la liste des séries éliminatoires de l'équipe. On pense qu’il reviendra dans l’équipe des Flyers pour le camp d’entraînement, quand ce sera le cas.

Abonnez-vous à Morning Bark de Yardbarker, la newsletter la plus complète du sport. Personnalisez votre e-mail pour recevoir les dernières nouvelles sur vos sports, équipes et écoles préférés. Envoyé par courriel tous les jours. Toujours libre! S'inscrire maintenant -les bustes de l'agence libre de la LNH (Fourni par Yardbarker)

Hart élimine les Canadiens lors de la victoire 1-0 des Flyers dans le troisième match

 Hart élimine les Canadiens lors de la victoire 1-0 des Flyers dans le troisième match TORONTO (AP) Carter Hart a joué comme le gardien de la franchise dont les Flyers de Philadelphie avaient besoin pour gagner un morceau de l'histoire des séries éliminatoires. Hart a stoppé 23 tirs et Jake Voracek a marqué pour mener les Flyers à une victoire 1-0 contre les Canadiens de Montréal dimanche soir et prendre une avance de 2-1 dans leur série éliminatoire de la Conférence de l'Est. Game 4 est mardi. «Nos gars en paient le prix, a dit l'entraîneur des Flyers, Alain Vigneault.

* ► Premier choix au total au repêchage d'entrée dans la KHL ‎ – 5 P.

Page officielle des Equipes de France de Football et lieu d'échange privilégié

1/21 DIAPOSITIVES

© Bruce Bennett / Getty Images Les plus gros bustes de tous les temps de l'agence libre de la LNH Rien ne cause plus de problèmes aux directeurs généraux de la LNH que l'agent libre période de signature. Dans l'espoir d'obtenir la pièce manquante pour leur casse-tête de la Coupe Stanley, ils sont prêts à payer tout ce qu'ils doivent pour le joueur de leur choix. Le plus souvent, cela se traduit par un rachat ou un échange quelques années plus tard. Nous jetons ici un coup d'œil à certains des plus gros bustes et faux pas de tous les temps dans les agences libres de la LNH.

2/21 DIAPOSITIVES © Christopher Szagola / Icon Sportswire Jeff Finger, Maple Leafs de Toronto Il s'agit de l'une des plus étranges recrues d'agent libre de l'ère moderne. Après la saison 2007-08, Finger était un défenseur de 28 ans qui avait disputé 94 matchs pour la plupart oubliables dans la LNH avec l'Avalanche du Colorado. Malgré cette absence d'antécédents, les Maple Leafs, pour une raison quelconque, ont quand même décidé de le signer pour un contrat de quatre ans de 14 millions de dollars. Finger a joué deux ans avec les Maple Leafs et n'a jamais disputé un autre match dans la LNH. 3/21 DIAPOSITIVES

© Rich Kane / Icon Sportswire Brad Richards, Rangers de New York Craquez pour celui-ci jusqu'au risque associé à la libre agence et au prix que vous devez payer pour obtenir votre lecteur. La plupart du temps, cela n'en vaut pas la peine. Richards a signé un contrat de neuf ans et 60 millions de dollars avec les Rangers à l'été 2011, et bien qu'il ait été un joueur décent au cours de ses trois premières années avec l'équipe, il n'a pas réussi à égaler le prix. Son contrat a été racheté au bout de trois ans.

dans la salle des Canadiens: «Frustré, c'est sûr», Brendan Gallagher, dit

 dans la salle des Canadiens: «Frustré, c'est sûr», Brendan Gallagher, dit TORONTO - Si les Canadiens veulent remporter leur première véritable série éliminatoire en cinq ans, Brendan Gallagher va devoir commencer à marquer des buts. Gallagher n’a pas marqué lorsque les Canadiens ont éliminé les Penguins de Pittsburgh en quatre matchs lors de la ronde de qualification cette année et après la défaite 1-0 de dimanche soir contre les Flyers de Philadelphie, il a maintenant disputé trois matchs sans marquer dans leur série éliminatoire de premier tour.

Prédiction et suggestions de l ' équipe ARS vs WHU Dream11 pour le match de Premier League d'aujourd'hui entre Arsenal et West Ham United : Arsenal accueille. Alors que les Gunners ont été incohérents cette saison et ont progressivement retrouvé le rythme, West Ham United a été le cheval de bataille de la Premier League . L ’ équipe de David Moyes a été superbe jusqu’à présent et occupe la quatrième place du classement de la Premier League , avec Arsenal actuellement sixième.

Slide 1 of 21: Nothing gets NHL general managers into more trouble than the free agent signing period. In the hopes of getting the missing piece for their Stanley Cup puzzle, they are willing to pay whatever they have to for their player of choice. More often than not it results in a buyout or a trade just a few years later. Here we take a look at some of the biggest all-time busts and missteps in NHL free agency. 4/21 DIAPOSITIVES © Ric Tapia / Icon Sportswire Wade Redden, New York Rangers Il s'agit de l'un des nombreux contrats d'agence libre des Rangers au début des années 2000. New York a donné à Redden, alors âgé de 31 ans, un contrat de six ans et 39 millions de dollars à l'été 2008. Sa production a chuté et il a été racheté après deux saisons. Slide 2 of 21: This is one of the strangest free agent signings of the modern era. Following the 2007-08 season, Finger was a 28-year-old defender who had played 94 mostly forgettable games in the NHL with the Colorado Avalanche. Despite that lack of a track record, the Maple Leafs, for some reason, still decided to sign him to a four-year,  million contract. Finger played two years with the Maple Leafs and never played another game in the NHL. Transférer des cassettes, des films et des photos VHS vers le numérique Slide 3 of 21: Chalk this one up to the risk that comes with free agency and the price you have to pay to get your player. Most of the times it is not worth it. Richards signed a nine-year,  million contract with the Rangers in the summer of 2011, and while he was a decent player in his first three years with the team, he did not come close to matching the price tag. His contract was bought out after three years. Ad Le diaporama Microsoft se poursuit sur la diapositive suivante Scott Gomez, Rangers de New York À l'été 2007, les Rangers ont payé 51 millions de dollars sur sept ans pour en attraper un des meilleurs meneurs de jeu de la ligue parmi leurs archrivals, les Devils du New Jersey. Après deux saisons décentes, mais pas très bonnes, les Rangers étaient désespérés de se débarrasser de son contrat et l'ont échangé aux Canadiens de Montréal. En fait, cela a plutôt bien fonctionné car ils ont reçu le défenseur Ryan McDonagh dans le cadre de l'échange. Slide 4 of 21: This is one of the many regrettable Rangers free agency contracts in the early-mid 2000s. New York gave Redden, then 31 years old, a six-year,  million contract in the summer of 2008. His production plummeted, and he was bought out after two seasons. 5/21 DIAPOSITIVES © Jim Leary / Icon Sportswire David Clarkson, Maple Leafs de Toronto Ce contrat était une mauvaise idée au moment où il a été signé. Clarkson était un joueur de fond de 29 ans qui a connu une excellente saison lorsque les Maple Leafs l'ont signé pour un contrat de sept ans de 36,7 millions de dollars. Rendre tout plus absurde, c'est la façon dont les médias torontois ont fait la promotion de la signature - comme s'il s'agissait de la seconde venue de Wendel Clark. Il a joué moins de deux saisons à Toronto avant d'être échangé à Columbus.   Flyers loan former first-rounder German Rubtsov to KHL team 6/21 DIAPOSITIVES © Gavin Baker / Icon Sportswire Matt Beleskey, Boston Bruins Après avoir joué le rôle principal pendant la majeure partie de sa carrière, Beleskey a connu une saison d'évasion au cours d'une année contractuelle qui lui a permis de marquer 22 buts en seulement 65 matchs. C'était une évasion parfaitement chronométrée, car cela lui a permis d'obtenir un contrat de cinq ans et 19 millions de dollars avec les Bruins. Ce n'était pas un contrat scandaleux, mais c'était un faux pas évident et l'un des Bruins a finalement annulé en l'échangeant aux Rangers de New York. 7/21 DIAPOSITIVES © Fred Kfoury III / Icon Sportswire Cristobal Huet, Chicago Blackhawks Après avoir été suppléant et partant de peloton pendant quelques années, les Blackhawks ont fait tapis sur Huet en tant que nouveau partant lorsqu'ils l'ont signé pour quatre ans et 22 millions de dollars à l'été 2008. Après avoir lutté pendant deux ans en tant que partant de l'équipe, il a finalement perdu le poste de départ au profit d'Antti Niemi. Slide 5 of 21: In the summer of 2007, the Rangers paid  million over seven years to snag one of the league's best playmakers from their archrivals, the New Jersey Devils. After two decent, but not great, seasons, the Rangers were desperate to shed his contract and traded him to the Montreal Canadiens. It actually ended up working out quite well because they received defender Ryan McDonagh as part of the trade. 8/21 DIAPOSITIVES © Robin Alam / Icon Sportswire Nathan Horton, Blue Jackets de Columbus Horton était l'un des meilleurs attaquants de puissance de la LNH, mais a eu du mal à rester en santé. Les Blue Jackets ont quand même lancé les dés sur l'ailier de 28 ans et l'ont signé pour un contrat de sept ans de 37,1 millions de dollars. Il a joué une saison avant de voir sa carrière ruinée et finalement terminée par une blessure. Slide 6 of 21: This contract was a bad idea the moment it was signed. Clarkson was a 29-year-old depth player who had one great season when the Maple Leafs signed him to a seven-year, .7 million contract. Making everything more absurd is the way the Toronto media hyped the signing — as if he was the second coming of Wendel Clark. He played less than two seasons in Toronto before he was traded to Columbus. 9/21 DIAPOSITIVES © Jason Mowry / Icon Sportswire Dave Bolland, Panthers de la Floride L'une des nombreuses règles du libre arbitre devrait être de ne jamais signer de contrats à long terme avec des joueurs en profondeur. Les Panthers de la Floride ont violé cette règle en accordant à Bolland un contrat de 27,5 millions de dollars sur cinq ans. C'était un gars qui avait marqué 78 buts en près de 400 matchs en carrière au moment de la signature. Il n'a joué que deux années pour la plupart oubliables pour les Panthers. Slide 7 of 21: After being a role player for most of his career, Beleskey had a breakout season in a contract year that saw him score 22 goals in only 65 games. It was a perfectly timed breakout, as it resulted in him getting a five-year,  million contract with the Bruins. It was not an outrageous contract, but it was an obvious misstep and one the Bruins eventually undid by trading him to the New York Rangers. Motley Fool Issues Rare «All In» Buy Alert Slide 8 of 21: After being a backup and platoon starter for a few years, the Blackhawks went all in on Huet as their new starter when they signed him for four years and  million in the summer of 2008. After struggling for two years as the team's starter, he ultimately lost the starting job to Antti Niemi. Ad Microsoft Le diaporama se poursuit sur la diapositive suivante Ilya Bryzgalov, Flyers de Philadelphie À l'été 2011, les Flyers ont vidé leur noyau pour reconstruire leur équipe autour d'Ilya Bryzgalov, en espérant qu'il serait le sauveur tant attendu et la solution à leurs problèmes de but. Ils lui ont donné un contrat de neuf ans, d'une valeur de 41,8 millions de dollars, et presque immédiatement la carrière de Bryzgalov a chuté et il a été acheté deux ans plus tard. Les Flyers ont continué avec leur porte tournante de gardiens de but pendant plusieurs années, espérons-le maintenant avec Carter Hart. Slide 9 of 21: Horton was one of the better power forwards in the NHL but struggled to stay healthy. The Blue Jackets still rolled the dice on the 28-year-old winger and signed him to a seven-year, .1 million contract. He played one season before having his career ruined and ultimately ended by injury. 10/21 DIAPOSITIVES © Fred Kfoury III / Icon Sportswire Rob Scuderi, Pittsburgh Penguins Les équipes peuvent parfois se mettre en difficulté en étant trop fidèles aux joueurs avec lesquels elles ont gagné. L'ancien directeur général des Penguins de Pittsburgh, Ray Shero, en était coupable à l'été 2013 lorsqu'il a ramené Rob Scuderi pour un contrat de quatre ans de 13,5 millions de dollars. Il était clair dès le début qu'il n'était pas apte au style de jeu des Penguins ou à la nouvelle direction de la ligue. Il a finalement été échangé au cours de la saison 2015-16 pour Trevor Daley, une décision qui a aidé à lancer la course des Penguins pour les Coupes Stanley consécutives au cours des saisons 2015-16 et 2016-17.   Flyers loan former first-rounder German Rubtsov to KHL team 11/21 DIAPOSITIVES © Bill Streicher / Icon Sportswire Martin Lapointe, Bruins de Boston À l'époque où chaque équipe de la LNH essayait de devenir plus grande, plus dure et plus physique, les Bruins pensaient décrocher l'or avec un contrat de quatre ans de 20 millions de dollars avec Martin Lapointe. C'était un contrat énorme à l'époque et il s'est immédiatement retourné contre lui car Lapointe n'a jamais produit comme il l'a fait avec les Red Wings de Detroit. 12/21 DIAPOSITIVES © Jeanine Leech / Icon Sportswire Mark Messier, Canucks de Vancouver Les Canucks pensaient avoir une légende et quelqu'un qui pourrait aider à transformer leur équipe en champion. Ce qu'ils ont obtenu, c'est un vétéran en déclin qui était une coquille de lui-même, a fait tout ce qu'il pouvait pour s'éloigner de sa nouvelle base de fans et s'est avéré être l'un des joueurs les plus détestés de l'histoire des Canucks. Slide 10 of 21: One of the many rules in free agency should be to never sign depth players to long-term contracts. The Florida Panthers violated that rule when they gave Bolland a five-year, .5 million contract. This was a guy who had scored 78 goals in nearly 400 career games at the time of the signing. He played only two mostly forgettable years for the Panthers. 13/21 DIAPOSITIVES © Jerome Davis / Icon Sportswire Bobby Holik, Rangers de New York C'était une signature sauvage, car les Rangers ont donné à Holik un contrat de cinq ans de 45 millions de dollars à l'été 2002. À l'époque, Holik était considéré comme un excellent centre d'arrêt et pourrait apporter une offensive décente, mais les Rangers allaient le payer comme une superstar. C'était un trop-payé sauvage qui, comme ces signatures semblent presque toujours le faire, s'est soldé par un rachat après deux ans. Slide 11 of 21: In the summer of 2011 the Flyers gutted their core to rebuild their team around Ilya Bryzgalov, hoping that he would be the long-awaited savior and solution to their goal tending problems. They gave him a nine-year, .8 million contract, and almost immediately Bryzgalov's career tanked and he was bought just two years later. The Flyers continued on with their revolving door of goalies for several years, hopefully now fixing it with Carter Hart. 14/21 DIAPOSITIVES © Jeff Speer / Icon Sportswire Chris Gratton, Philadelphia Flyers Les Flyers ont signé Gratton en tant qu'agent libre restreint, tentant de l'éloigner du Lightning de Tampa Bay avec un contrat de cinq ans de 16 millions de dollars. lourdement chargé de bonus de signature. Le Lightning, mécontent de la feuille d'offre, a tenté d'échanger Gratton à Chicago, arguant que l'échange avait été effectué avant la feuille d'offre des Flyers. La ligue a annulé cela et Gratton a fini par se rendre à Philadelphie avec Mikael Renberg et Karl Dykhuis retournant à Tampa Bay en compensation. Les Flyers n'avaient pas besoin de Gratton et après deux ans, ils l'ont échangé à Tampa Bay. Slide 12 of 21: Teams can sometimes get themselves in trouble by being too loyal to players they won with. Former Pittsburgh Penguins general manager Ray Shero was guilty of that in the summer of 2013 when he brought back Rob Scuderi on a four-year, .5 million contract. It was clear from the beginning that he was not a fit for the Penguins style of play or the new direction of the league. He was eventually traded during the 2015-16 season for Trevor Daley, a move that helped start the Penguins' run to back-to-back Stanley Cups during the 2015-16 and 2016-17 seasons. 20+ Gadgets Nous parions que vous n'avez pas encore vu Slide 13 of 21: Back when every NHL team was trying to get bigger, tougher and more physical, the Bruins thought they struck gold with a four-year,  million contract with Martin Lapointe. It was a massive contract at the time and immediately backfired as Lapointe never produced the way he did with the Detroit Red Wings. Ad Le diaporama Microsoft se poursuit sur la diapositive suivante Sean Avery, Dallas Stars Avery était connu pour être l'un des plus grands agitateurs de la LNH et a fini par être un facteur de division présence dans le vestiaire des Stars presque dès son arrivée. Il n'a joué que 23 matchs après avoir signé un contrat de quatre ans de 15,5 millions de dollars avant d'être mis en dérogation et finalement récupéré par les Rangers de New York. Slide 14 of 21: The Canucks thought they were getting a legend and someone who could help transform their team into a champion. What they got was a declining veteran who was a shell of his former self, did everything he could to alienate himself from his new fan base and turned out to be one of the most loathed players in Canucks history. 15/21 DIAPOSITIVES © Jeff Zelevansky / Icon Sportswire James Wisniewski, Columbus Blue Jackets Celui-ci est un cas classique d'un très bon joueur qui est simplement surpayé en agence libre. Les Blue Jackets ont donné à Wisniewski 33 millions de dollars sur six ans dans l'espoir qu'il serait le point central de leur défense. Cela n'a jamais fonctionné comme prévu et il a finalement été échangé aux Ducks d'Anaheim.   Flyers loan former first-rounder German Rubtsov to KHL team 16/21 DIAPOSITIVES © Steve Ickes / Icon Sportswire Ryan Smyth, Colorado Avalanche Smyth a coché toutes les cases pour une erreur d'agence gratuite. C'était un bon joueur, mais ses actifs incorporels l'ont rendu extrêmement surévalué et ont abouti à un contrat de cinq ans de 31,25 millions de dollars en agence libre. L'Avalanche s'attendait à ce qu'il soit une star, mais il n'était que très bon et ne valait pas le plafond salarial. Ils l'ont échangé aux Kings de Los Angeles après deux saisons. 17/21 DIAPOSITIVES © Matt Pearce / Icon Sportswire Sheldon Souray, Oilers d'Edmonton Souray a pu tirer la rondelle aussi fort que n'importe qui dans la LNH et a pu marquer des buts. Le problème, c'est qu'il était un défenseur du tout ou rien dans le sens où il n'a pas vraiment offert grand-chose défensivement et n'est jamais vraiment devenu le joueur que les Oilers espéraient. Son contrat de 27 millions de dollars sur cinq ans a été racheté par les Oilers après quatre ans. Slide 15 of 21: This was a wild signing, as the Rangers gave Holik a five-year,  million contract in the summer of 2002. At the time Holik was regarded as great shutdown center and could bring some decent offense, but the Rangers were going to be paying him like a superstar. It was a wild overpayment that, as these signings almost always seem to, ended up with a buyout after two years. 18/21 DIAPOSITIVES © Jason Mowry / Icon Sportswire Ville Leino, Buffalo Sabers Leino a connu une saison décente dans la LNH avant que les Sabres ne lui accordent un contrat de six ans, 27 millions de dollars, en espérant qu'il devienne un top line constant joueur. Il a fini par marquer 10 buts en 137 matchs avec les Sabres en trois saisons avant que son contrat ne soit racheté. Slide 16 of 21: The Flyers signed Gratton as a restricted free agent, attempting to pry him away from the Tampa Bay Lightning with a five-year,  million contract that was heavily front-loaded with signing bonuses. The Lightning, unhappy with the offer sheet, attempted to trade Gratton to Chicago, arguing the trade had been completed before the Flyers' offer sheet. The league overruled that, and Gratton ended up going to Philadelphia with Mikael Renberg and Karl Dykhuis going back to Tampa Bay as compensation. The Flyers had no need for Gratton and after two years traded him back to Tampa Bay. 19/21 DIAPOSITIVES © Dustin Bradford / Icon Sportswire Slide 17 of 21: Avery was known for being one of the NHL's biggest agitators and ended up being a divisive presence in the Stars' locker room almost as soon as he arrived. He played just 23 games after signing a four year, .5 million contract before being placed on waivers and ultimately reclaimed by the New York Rangers. 20/21 DIAPOSITIVES © Tony Ding / Icon Sportswire Slide 18 of 21: This one is a classic case of a pretty good player simply getting overpaid in free agency. The Blue Jackets gave Wisniewski  million over six years in the hopes he would be the focal point of their defense. It never worked out as planned, and he was eventually traded to the Anaheim Ducks. 21/21 DIAPOSITIVES © Keith Gillett / Icon Sportswire

New York Islanders vs Philadelphia Flyers, match 1 des éliminatoires de la Coupe Stanley Diffusion en direct, horaire, heure de début, chaîne de télévision .
Les Islanders de New York rencontreront les Flyers de Philadelphie au deuxième tour des éliminatoires de la LNH lundi soir. Les Flyers viennent de remporter leur victoire au premier tour contre les Canadiens de Montréal, clôturant la série 4-2. Pendant ce temps, les Islanders ont été la surprise de la reprise de la saison dans la LNH, en battant les Capitals de Washington 4-1 dans une série qu'ils viennent de battre les Capitals.

Voir aussi