Sport: Pourquoi Villas-Boas a refusé de prolonger à l’OM

L’OM prêt à prendre un énorme risque ?

  L’OM prêt à prendre un énorme risque ? Après Pablo Longoria, c’est André Villas-Boas qui a expliqué, jeudi, que l’Olympique de Marseille pourrait se passer de renfort en attaque lors du mercato estival. Les marches se suivent mais ne se ressemblent pas pour l’Olympique de Marseille. Quatre jours après l’avoir emporté au Parc des Princes, l’OM s’est en effet incliné à domicile face […]

André Villas - Boas , l'entraîneur de l ' OM . (F. Porcu/L'Équipe). D'après l'entourage d'André Villas - Boas , le technicien (42 ans) a refusé la proposition de prolongation que lui avaient adressée les dirigeants de l ' OM , ce lire aussi Frank McCourt veut convaincre André Villas - Boas de prolonger .

Dans une interview à Téléfoot, André Villas - Boas révèle ce qu'il a dit au propriétaire Frank McCourt au moment de refuser une prolongation de contrat plus tôt dans l'année. Le technicien portugais a néanmoins expliqué qu'une autre "discussion de projet" avait démarré. © RMC Sport OM : ce que Arrivé durant l'été 2019, l'entraîneur portugais n'a pas prolongé son contrat qui expire au terme de cette saison 2020-2021. Une proposition lui avait pourtant été faite au printemps. Pour Téléfoot, dans une interview diffusée ce vendredi, il explique comment il a motivé ce refus auprès du propriétaire


Vidéo: Zidane: "J'ai un effectif motivé qui veut toujours gagner" (Real Madrid)


André Villas-Boas © Fournis par Sports.fr André Villas-Boas Un temps partant cet été après le départ d’Andoni Zubizarreta, André Villas-Boas est finalement resté fidèle à l’OM. Non sans avoir décliné cependant une prolongation de contrat. Explications. Si le vestiaire ne l’avait pas retenu cet été, André Villas-Boas ne serait certainement plus à Marseille, lui qui a été échaudé par le départ précipité – et provoqué – du directeur sportif à l’origine de sa signature en faveur de l’OM, Andoni Zubizarreta. Un temps décidé à quitter le navire, le technicien portugais s’est finalement ravisé pour honorer sa deuxième année de contrat phocéen. Sans pour autant accepter la proposition de prolongation de bail de Frank McCourt. Ce vendredi dans un entretien accordé à la chaîne Téléfoot, l’intéressé s’en explique sans détour, comme à son habitude. « Quand j’ai refusé la prolongation de contrat, j’ai dit précisément ça à Frank McCourt: "Si j'avais été un autre entraineur, j’aurais pris les trois ans de contrat que tu m'offres, et je me serais fait virer en deux semaines... Mais ce n’est pas mon genre". » Un tel stratagème lui aurait en effet rapporté gros, "AVB" émargeant à quelque trois millions d’euros annuels.

« On démarre une autre négociation »

« Tout ce qui est dans la presse, mes départs de Chelsea, Tottenham, la quantité d’argent que j’ai reçu… C’est faux, poursuit André Villas-Boas. Je n’ai jamais reçu cette somme d’argent ; j’ai eu un accord avec Tottenham car je voulais quitter le club. Je suis le troisième entraîneur avec le plus de victoires là-bas, le premier à Porto, le premier au Zenit. Et j’espère laisser une trace aussi à Marseille. De toute façon, on démarre une autre négociation pour continuer… Enfin, pas une négociation, mais plutôt une discussion de projet. » Voilà de quoi rassurer tout Marseille.

marseillais Villas-Boas critique le diffuseur Mediapro .
L'entraîneur du MARSEILLE, France (AP) - L'entraîneur marseillais André Villas-Boas a critiqué le diffuseur Mediapro pour avoir manqué des paiements dans son contrat télévisé lucratif, affirmant qu'il craignait que les clubs français ne soient mis en péril financier.

Voir aussi