Actualités à la une

Cuisine: Taste of Paris : ce que les chefs nous concoctent cette année

Les rooftops à (re)découvrir cet été à Paris

  Les rooftops à (re)découvrir cet été à Paris Après l'annonce officielle de la réouverture des restaurants et des cafés, cap sur ceux, qui en plus de décliner des pépites culinaires, plongent sur Paris.Célèbre table iodée au cœur de la Cité de l’Architecture, Girafe prend cet été de la hauteur. Coupés de la frénésie et des bruits de la ville, les visiteurs prennent place sur ce nouveau rooftop flambant qui tutoie le ciel. Bordé de plantes vertes et peuplé de banquettes couleur crème, le lieu propose un menu marin twisté d'influences nippones: tarama à la truffe, california au homard, salade king crab, sashimis de saumon… Accompagné de grands crus et de cocktails estivaux.

Pour démocratiser la gastronomie, Taste voit les choses en grand cette année encore : plus de 50 chefs proposent la dégustation d’un plat signature à l’occasion de l’édition 2021, du 16 au 19 septembre, au Grand Palais Éphémère.

Plus de 50 chefs vont proposer plats et desserts aux festivaliers. © Geraldine Martens / Woki Toki Plus de 50 chefs vont proposer plats et desserts aux festivaliers.

Le « tartare de saumon légèrement fumé, écume de tomate épicée et caviar Kristal » de Kei Kobayashi ou le « La pomme foie gras, anguille fumée, sorbet aux herbes » de Stéphane Buron ? Le choix va être cornélien cette année encore au festival des chefs Taste, à Paris, du 16 au 19 septembre. Pendant quatre jours, plus de 50 grands cuisiniers ou pâtissiers proposent de découvrir pour 6 ou 12 euros par plat, des mets signature ou des créations exclusives, soit 90 plats et 38 desserts et pâtisseries.

Les ouvertures d'hôtels incontournables de la rentrée à Paris

  Les ouvertures d'hôtels incontournables de la rentrée à Paris Le Château Voltaire par le duo Festen, le Saint James signé Laura Gonzalez, le Cheval Blanc Paris agencé par Peter Marino… Imaginés par les plus grands décorateurs et les architectes du moment, ces adresses bousculent les codes de la scène hôtelière qui entame une nouvelle ère à Paris.Ultra sélect, l’empire hôtelier de Nick Jones semble ne pas connaître la crise. Alors qu’il s’apprête à ouvrir six nouvelles adresses dans le monde (180 House à Londres, Soho Beach House Canouan sur l'archipel des Grenadines, Soho House Tel Aviv, Soho House Rome et Soho House Austin au Texas), le projet parisien est particulièrement attendu.

Comme à chaque édition, l’expérience va au-delà de la dégustation immédiate. Les festivaliers peuvent assister aux master-classes de chefs, à des cours de cuisine pour petits et grands animés par les talents de grands restaurants, ou flâner au « marché d’exception » qui ambitionne de réunir les meilleurs produits du terroir.

Mathilde Delville, directrice de la programmation de Taste, sillonne la France chaque année pour repérer les chefs invités sur Taste. Elle nous parle de ce rendez-vous qui nous fait saliver.

Quelles sont les nouveautés de l’année ?

D’abord le lieu. D’habitude, Taste est organisé au Grand Palais mais en raison des travaux, nous déménageons au Grand Palais éphémère, qui a un emplacement de rêve avec vue sur la tour Eiffel. On pourra la voir scintiller le soir depuis le carré VIP, ça va être très beau. Ensuite l’envergure de la programmation : il y a plus de cinquante chefs ! Pour le retour de la gastronomie sur la scène après des mois d’absence, on a voulu construire ce rendez-vous comme un festival de musique, avec des chefs différents chaque jour, même si certains sont là sur l’ensemble de l’événement. Nous avons la chance d’accueillir des chefs triple-étoilés comme Kei Kobayashi ou Régis Marcon mais aussi la toute nouvelle génération comme Matthias Marc, Mory Sacko, Julien Sebbag… et tous ceux qui font partie d’une mouvance écoresponsable. Nous avons d’ailleurs mis en place cette année des duos de chefs Paris/province pour créer des plats tournés vers la cuisine écoresponsable. C’est un autre engagement : ne plus être 100% Parisiens et accueillir la scène gastronomique dans sa globalité.

Le duo d'architectes Festen signe un nouvel hôtel à Paris

  Le duo d'architectes Festen signe un nouvel hôtel à Paris C’est au numéro 55 de la rue Roch, que Thierry Gillier prépare à ouvrir son premier hôtel. Le tout sous la houlette créative de Franck Durand et de Festen. L'occasion d'en apprendre plus avec ce tandem d'architectes d'intérieur.Quand et comment est né le projet du Château Voltaire?


Galerie: To do eat septembre : fêter l'anniversaire de la Samaritaine, rencontrer François Perret, craquer pour un gâteau responsable... (ELLE)

Qu’est-ce qui ne faut absolument pas rater ?

Un plat autour de la cancoillote de Matthias Marc. C’est un des plats qui m’a le plus marquée, à la fois étonnant et réconfortant. Il est totalement « Taste » et mêle la recherche et l’identité culinaire, quelque chose qui se déguste facilement et qui dit bien qui est son créateur.

Mais ça, c’est un coup de coeur personnel !

Oh non, j’en ai d’autres des coups de cœur personnels ! J’attends avec impatience la master class d’Alexandre Mazzia et celle de Glenn Viel. Ils ont une vision, un engagement. J’aimerais qu’ils nous racontent ce que c’est que d’être un trois-étoiles dans la période qu’on traverse. Ils sont extrêmement créatifs et font bouger les lignes.

Informations pratiques

Session Journée de 11h30 à 16h00, session Soirée de 19h00 à 23h30

Réservation en ligne à partir de 22 € par session, 25 € sur place

5 Tendances de coupe de cheveux flatteuses qui sont sur le point de faire sauter cet hiver .
© Splash News Paris Hilton et son mari Carter Resum assistent à leur soirée de mariage à thème carnaval le 12 novembre. Splash News Paris Hilton Wed Son petit ami Carter Resum jeudi. Les célébrations de trois jours comprenaient un carnaval à thème au néon et un dîner noir-cravate. Des célébrités comme Kate Beckinsale, Jaden Smith et Demi Lovato étaient présents pour les festivités. Le mariage de Paris Hilton à Carter Resum était une affaire de trois jours qui accueille l'héritière de l'hôtel.

Voir aussi