Actualités à la une

Bien-être: 4 méthodes pour rendre la marche à pied (encore) plus utile

Education des enfants : ce que les peuples ancestraux nous apprennent

  Education des enfants : ce que les peuples ancestraux nous apprennent Dans « Chasseur, cueilleur, parent », qui vient de paraître aux éditions Leduc, Michaeleen Doucleff part avec sa fille de 3 ans pour expérimenter les méthodes éducatives des plus anciens peuples du monde… Résultat bluffant. En avant-première, elle nous explique pourquoi et comment. © iStock Education des enfants : ce que les peuples ancestraux nous apprennent En 2018, Michaeleen Doucleff est au bord du burn-out. Cette Californienne, maman d’une petite Rosy, n’arrive plus à canaliser sa fille, « très entêtée », selon elle.

En mettant un pied devant l’autre, on peut aussi rendre service ou agir pour la planète...

4 méthodes pour rendre la marche à pied (encore) plus utile © iStock 4 méthodes pour rendre la marche à pied (encore) plus utile

Entretenir l’espace public

Vous appréciez les balades ? Vous allez adorer leur version « zéro déchet ». L’idée : parcourir un trajet à pied pour ramasser les détritus.

En pratique L’organisateur prévoit un parcours à nettoyer. Au départ, il distribue souvent un sac-poubelle et des gants à usage unique. La marche se déroule tranquillement : chacun a le temps de repérer les papiers, bouteilles ou autres déchets qui jonchent le sol. A la fin, un tri de la « récolte » est prévu.

Votre corps a-t-il besoin d'une réinitialisation après le contrôle des naissances? Les ob-gyns expliquent la vérité sur la fertilité post-pilule

 Votre corps a-t-il besoin d'une réinitialisation après le contrôle des naissances? Les ob-gyns expliquent la vérité sur la fertilité post-pilule J'étais assis dans mon bureau d'Ob-Gyn, mes pieds encore dans des étriers à la suite de mon ultrason vaginal, quand j'ai dit au docteur comment j'étais choqué d'être enceinte - après tout, Je venais de sortir du contrôle des naissances quelques semaines avant de concevoir .

L’intérêt « Au-delà de la marche, cette pratique conviviale oblige à se baisser et à se relever régulièrement, ce qui est bénéfique pour tous ceux qui ont besoin de travailler leur mobilité », remarque Jacqueline Marinoni, du comité départemental des Yvelines de la Fédération française de la randonnée pédestre (FFRP), qui a mis en place la Rando’Nett. Chacun mobilise ses muscles et ses articulations à son rythme ! Et, mine de rien, on muscle son dos.

Où s’adresser Plusieurs associations, collectivités et entreprises proposent ce type de sorties citoyennes. Renseignez-vous auprès de la Fédération française de la randonnée pédestre (ffrandonnee.fr), sur le site cleanwalk.org, voire dans votre mairie.

Marche ou course à pied : le corps s’adapte sans réfléchir

  Marche ou course à pied : le corps s’adapte sans réfléchir Randonnée en pleine nature, marche à pied pour aller au travail ou encore course à pied, notre organisme s’adapte en permanence pour essayer de consommer le moins d’énergie possible… Sans qu’on ait besoin d’y réfléchir. Explications ! Vous l’avez sans doute déjà remarqué dans la rue, nous n’avançons pas tous au même rythme. Certains semblent toujours pressés alors que d’autres peuvent, au contraire, paraître très lents. Quoi qu’il en soit, il semblerait que notre organisme s’adapte en permanence aux contraintes que nous lui faisons subir, en adoptant un rythme de pas de façon à ce que l’on consomme le moins d’énergie possible.

Se laisser conduire par son chien

La « cani-marche », vous connaissez ? Il s’agit de se promener attaché à son chien. Oui, vous avez bien lu ! Ainsi, relié à son maître, l’animal l’entraîne dans son sillage.

En pratique La cani-marche peut se pratiquer avec la plupart des races de chiens, de préférence âgés de plus de 10 mois. Le principe : rester derrière ou à côté de l’animal. Et c’est parti pour une balade en ville ou en pleine nature ! La durée varie selon ses capacités et celles du chien, mais elle n’excède généralement pas 1h30. Côté équipement, on privilégie un harnais qui ne comprime ni la cage thoracique ni les épaules du chien. Avec une longe, on le relie au baudrier du maître. Et l’on opte pour des chaussures avec un bon amorti, en raison des impacts au sol supérieurs à la normale.

L’intérêt Voilà une activité physique qui peut convenir à tous les non-sportifs. « J’ai vu des gens réaliser ainsi des efforts qu’ils n’auraient pas cru possibles, note Yvon Lasbleiz, président de la Fédération des sports et loisirs canins (FSLC). La cani-marche oblige aussi le chien à faire de l’exercice, et cela peut lui apprendre la sociabilité. Dans tous les cas, la complicité homme-animal se trouve renforcée. »

La nourriture n ° 1 vous mettant en danger d'hypertension artérielle, une nouvelle étude suggère que

 La nourriture n ° 1 vous mettant en danger d'hypertension artérielle, une nouvelle étude suggère que Américains aiment leurs aliments salés. Des pretzels et des croustilles de la pomme de terre aux frites et sandwichs au poulet frites, il n'ya aucune pénurie d'aliments itinérants de sodiums à choisir entre votre épicerie la plus proche et un restaurant aller-retour.

Où s’adresser Auprès d’un club de la FSLC (fslc-canicross.net) pour des sorties en groupe ou simplement pour des conseils (licence de l’ordre de 30 € par an), sur des sites comme nonstopdogwear.com, ou i-dog.eu, et fenril.fr pour les équipements (comptez 100 € environ).

Guider une personne malvoyante

Vous aimez randonner accompagné et partager vos coups de cœur lors de vos escapades. Partez avec une personne déficiente visuelle ou aveugle.

En pratique L’important est d’être bienveillant et à l’écoute de la personne. En général, on se place devant elle, un peu en décalé sur un côté. Selon vos différences de taille, elle peut vous tenir par le coude ou garder la main sur votre épaule. Resserrez-vous en cas de passage étroit : votre corps devient une sorte de rempart pour l’autre. Signalez d’éventuels obstacles : escalier, flaque d’eau... « De manière ponctuelle, tout le monde peut marcher avec un déficient visuel. Pour une pratique plus régulière, mieux vaut fonctionner avec un binôme qui a la même allure », conseille Yannick Le Colvez, éducateur sportif à l’Union nationale des aveugles et déficients visuels (Unadev).

Dépression : “Le gainage mental est important”

  Dépression : “Le gainage mental est important” Gilles Paris a vécu 8 dépressions en 30 ans. Aujourd’hui, il revit normalement et espère se rendre utile pour les personnes dépressives et leurs proches en participant à la Semaine de la recherche en santé mentale organisée par la Fondation pour la Recherche Médicale. “J’ai connu différentes dépressions. Certaines duraient quelques mois et l’une s’est prolongée pendant 2 ans” témoigne Gilles Paris. Si aujourd’hui, l’écrivain revit normalement, il n’a pas oublié les nombreuses années où “votre état n’est pas le vôtre, comme si vous étiez dans le corps d’un autre”.

L’intérêt Accompagner quelqu’un, c’est lui rendre service, mais c’est aussi un moyen de se motiver pour sortir. Au fil du temps, la confiance et la complicité se développent au sein du binôme.

Où s’adresser Auprès des associations de malvoyants comme l’Unadev (unadev.com) ou l’association Valentin-Haüy (avh.asso.fr), ou encore des clubs handisports de randonnée (plus d’infos sur handisport.org).

Accompagner les enfants à l’école

Le bus sans bus, c’est le pedibus. Une solution pour emmener les enfants à pied jusqu’à leur établissement scolaire. Un vrai antistress !

En pratique Pas besoin de permis, connaître le Code de la route suffit pour se lancer dans le pedibus. En clair, par roulement, des bénévoles (parents, grands-parents, voisins...) imaginent un trajet de 20 minutes au maximum. Le parcours doit permettre de marcher en toute sécurité de la maison de chaque enfant à l’établissement scolaire. Il est ponctué de points de rencontre : l’équivalent des arrêts de bus. Tous les matins, deux adultes vêtus d’un gilet jaune, l’un en tête de file, l’autre en queue, marchent le long du circuit. Au fil du chemin, les petits « montent à bord » !

L’intérêt « Le pedibus est un véritable antistress. Chaque déplacement devient un moment de détente pour les petits et les grands », explique Caroline Bireau, coprésidente du Centre ressource d’écologie pédagogique de Nouvelle-Aquitaine (Crepaq), qui a fusionné avec le Réseau mille-pattes, spécialiste du pedibus. « Le système a aussi des vertus éducatives – on y apprend les postures pour éviter les dangers de la route – et crée du lien social intergénérationnel. »

Où s’adresser Le site du Réseau mille-pattes (reseaumillepattes.org) fourmille d’informations. Il suffit souvent de se présenter à l’école pour savoir si le système existe déjà ou pour le mettre en place.

La forme à la portée de tous...

On le sait, la marche est une activité accessible à tout le monde. Elle est reconnue pour ses bénéfices sur le moral, mais pas seulement ! A raison de trente minutes par jour, « elle entretient la santé cardio-vasculaire, la masse musculaire et stimule l’immunité », informe le Dr Catherine Kabani, médecin de la Fédération française de

la randonnée pédestre.

>A découvrir également : Les 5 astuces d’une naturopathe pour être moins fatigué cet automne

20 dîners à la feuille Vous voudrez faire cet hiver .
© maskot / getty images Maskot / Getty Images Montessori consiste à guider les autres d'apprendre ou de récupérer leurs compétences. Tout en s'appliquant généralement aux enfants, certaines recherches sont effectuées avec des patients de démence. Des ajustements mineurs, comme une balise de nom plus facile à lire, peuvent conduire à des visites sociales de qualité supérieure pour les patients atteints de démence.

Voir aussi