Actualités à la une

Bien-être: Témoignage : les solutions d’une migraineuse pour soulager les crises

Les Açores, un archipel portugais entre écotourisme, activités nautiques et randonnées

  Les Açores, un archipel portugais entre écotourisme, activités nautiques et randonnées Les Açores, un archipel portugais entre écotourisme, activités nautiques et randonnées - photo 1 Plus connu pour son anticyclone à l'heure de la météo que pour ses richesses naturelles et culturelles, l'archipel des Açores possède pourtant de nombreux atouts pour séduire le visiteur. À moins de cinq heures de Paris, le visiteur se voit plongé dans un univers ancré au beau milieu de l'océan Atlantique nord. Les paysages hauts en couleur et les richesses sous-marines en font une terre unique, dont le secret reste encore jalousement gardé par quelques privilégiés.

Témoignage : les solutions d’une migraineuse pour soulager les crises © Medisite Témoignage : les solutions d’une migraineuse pour soulager les crises

Karin Spack-Marchand souffre de migraine chronique depuis 15 ans. Militante et engagée auprès de l'Association La Voix des Migraineux, elle témoigne sur les solutions pour soulager les crises.

Karin a 48 ans, elle est CPE dans un lycée, désormais en poste à mi-temps eu égard à ses migraines chroniques : “contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent penser, les migraines ne sont pas des maux de tête. On passe souvent pour des chochottes ou des fainéants. La migraine est un handicap invisible, je vis l’enfer alors que ça ne se voit pas” insiste Karin. La quadragénaire a essayé de nombreux médicaments jusqu’à l’opération chirurgicale pour soulager ses crises. Elle nous livre ses solutions et remèdes naturels pour aider d’autres patients.

Migraine : 5 problèmes que l'on rencontre au quotidien

  Migraine : 5 problèmes que l'on rencontre au quotidien Près de 20 % de la population adulte souffre de migraine, avec une nette prédominance féminine. Si l’OMS classe cette pathologie comme la plus invalidante au monde, ce n’est pas un hasard. À l’occasion du1er sommet francophone de la Migraine, l’association La Voix des Migraineux évoque les complications que subissent des millions de personnes. Selon la Fédération de Neurologie, près de 20 % de la population adulte souffre de migraine, avec une nette prédominance féminine (environ 3 femmes pour 1 homme). Pourtant, cette maladie chronique est encore mal connue et mal prise en charge, souligne l'association La Voix des Migraineux.

Migraine : comment soulager les crises ?

“Boire du coca bien frais, ou un expresso bien serré, parfois ça aide”

Lorsque Karin a une crise de migraine, cette dernière dure entre 24 à 48 heures pendant lesquelles sa vue est troublée, elle doit s’isoler dans le noir sans bruit. Pour éviter les crises, Karin a modifié son quotidien en l’adaptant à son handicap : “J’ai posé des gros feutres anti bruit sur les pieds de chaise, j’utilise des couverts en plastique moins bruyants que ceux en acier, en cas de fortes chaleurs, je porte obligatoirement une paire de lunettes très couvrante et un chapeau à large visière. Je limite le temps passé sur les écrans, je ne bois pas d’alcool, j’ai du triple vitrage pour éviter les nuisances sonores…” Une vie à part qui est souvent source de stress, d’angoisse, mais aussi de frustration : “je survis plus que je ne vis et je dois tout le temps m'accommoder, voire anticiper, ce n’est pas toujours évident” avoue Karin.

Arthrite : le jus d'ananas permettrait de soulager la douleur

  Arthrite : le jus d'ananas permettrait de soulager la douleur Le jus d'ananas permettrait de lutter contre l'inflammation provoquée par l'arthrite et de soulager la douleur. En cause, la bromélaïne, enzyme extraite des tiges et racines fraîches de l'ananas, qui a un effet anti-inflammatoire. Le jus d'un fruit bien particulier pourrait soulager votre articulations. Si de nombreuses études avaient déjà souligné l'importance des changements de mode de vie pour réduire les symptômes de l'arthrite, le jus d'ananas serait un véritable antidote naturel et permettrait d'éliminer l'inflammation due à la maladie.

En cas de crise, certaines solutions naturelles peuvent soulager :

Les huiles essentielles de menthe poivrée peuvent être efficaces. J’en pose quelques gouttes sur les tempes” ; “Je pose parfois des poches de glace sur ma tête pour apaiser les crises” ; “La caféine peut aussi aider. Personnellement, je bois du coca bien frais ou de nombreux cafés bien serrés”.

Connaître les signes précurseurs des crises

Chez Karin, de nombreux stimuli peuvent être source de déclenchement d’une crise de migraine :

Odeur trop forte : lessive, parfum, tabac ; Les nuisances sonores : la télévision, le trafic, les bruits de foule Certains aliments : ceux contenant du glutamate (exhausteur de goût très fréquents dans la charcuterie ou l’alimentation chinoise notamment ; Les fortes chaleurs : “la canicule est un enfer pour les migraineux”

Lorsque la crise arrive, Karin ressent une migraine avec aura (symptômes de troubles neurologiques), elle voit des flash lumineux. Parfois, elle peut perdre la vue sur un œil pendant une heure : “ce symptôme est annonciateur d’une grosse crise” précise Karin. D’autres signes plus particuliers peuvent l’alerter. Chez Karin, ce sont les bâillements à répétition, la nausée et la fatigue. Le seul espoir de la quadragénaire ? La ménopause, qui, selon son neurologue, pourrait estomper les crises de migraine : “j’espère que ce sera le cas” conclut-elle.

Pour en savoir plus sur l'association La Voix des Migraineux

Maladie de Crohn au quotidien : témoignage d’un patient .
Pierre- Louis Attwell a été diagnostiqué de la maladie de Crohn à l’âge de 16 ans. Si au départ, l’adolescent est dans le déni, le jeune homme qu’il devient décide de parler de sa maladie à travers le sport. Alimentation, quotidien, soulager les crises… Il nous livre ses conseils pour vivre avec la maladie de Crohn. De l’adolesecent de 16 ans qui découvre qu’il a une maladie de Crohn au jeune homme de 25 ans qui vient de terminer sa première Transat Jacques Vabre en Class40, il s’en est passé des événements. Déni, tabou, honte… Au départ, Pierre-Louis Attwell n'accepte pas sa pathologie : la maladie de Crohn.

Voir aussi