Actualités à la une

Voyage: Les meilleures expositions de Paris

À Cannes, un nouvel hôtel déco avec rooftop face à la mer

  À Cannes, un nouvel hôtel déco avec rooftop face à la mer Déjà aux manettes de l'Hôtel Bachaumont et de l'Hôtel National des Arts et Métiers à Paris, Samy Marciano (La Clé Group) confie son dernier projet à l’architecte Raphaël Navot. Si le spa d’inspiration watsu devrait ouvrir d’ici le mois de juin, les 50 chambres, le restaurant et la terrasse ont déjà de quoi nous faire oublier la Croisette.Au restaurant Bella, les frontières s’estompent entre l’intérieur et l’extérieur, d’immenses baies vitrées ouvrant sur un rooftop de 60 couverts.

Les 60 ans du premier défilé d'Yves Saint Laurent, Cézanne version numérique, la grande Romy Schneider à la Cinémathèque… Ces expositions parisiennes donnent de (très) bonnes raisons de se balader dans la capitale pour prendre un bon bol d'art durant les beaux jours.

Les derniers coups d'éclat des artistes stars comme émergents, les actualités des musées incontournables, et des galeries plus intimistes... Tout ce qui fait battre le cœur de la culture à Paris est ici.

Par Manon Garrigues, Sophie Rosemont, Sophie Brunel, Caroline Laurent-Simon, Marthe Mabille

Les plus belles expositions de Paris selon Vogue France

Yves Saint Laurent aux musées

Le 29 janvier 1962, le Tout-Paris se presse au 30 bis rue Spontini pour découvrir la première collection d'Yves Saint Laurent, présentée quelques semaines après l'ouverture de sa maison. Épure des lignes, réinterprétation du vestiaire masculin... Une nouvelle silhouette se dessine. Après avoir fait ses gammes chez Christian Dior, le couturier d'à peine 26 ans impose un style, une attitude. Celle de la femme moderne. Un moment charnière dans l'histoire de la mode, prétexte cette année à une exposition anniversaire déployée le 29 janvier prochain dans six musées parisiens - le Centre Pompidou, le Musée d'Art Moderne, le Louvre, le Musée d'Orsay, le Musée National Picasso-Paris et le Musée Yves Saint Laurent Paris -  qui éclaire l'œuvre du couturier au regard de son amour pour les arts. (MG)

Week-end en amoureux : les meilleures idées romantiques pour déconnecter

  Week-end en amoureux : les meilleures idées romantiques pour déconnecter Le printemps est enfin là, et avec lui les envies d’ailleurs. Si vous êtes en couple, on a trouvé pour vous les meilleures idées pour profiter d’un bon (et long) week-end à deux. Florilège des plus beaux instants en amoureux dans lesquels investir pour s’assurer un instant idyllique, confortable et aux petits oignons. © Wonderbox Week-end en amoureux : les meilleures idées romantiques pour déconnecter Le printemps est enfin là, et avec lui les envies d’ailleurs. Si vous êtes en couple, on a trouvé pour vous les meilleures idées pour profiter d’un bon (et long) week-end à deux.

Portrait de Yves Saint Laurent, 1971 Portrait de Yves Saint Laurent, 1971 Jean-Loup Sieff / Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN- Grand Palais / image Centre Pompidou, MNAM-CCI © Fournis par Vogue Portrait de Yves Saint Laurent, 1971 Portrait de Yves Saint Laurent, 1971 Jean-Loup Sieff / Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN- Grand Palais / image Centre Pompidou, MNAM-CCI

Yves Saint Laurent aux musées, jusqu'au 15 mai 2022 museeyslparis.com

À la rencontre du Petit Prince

Le 6 avril 1946, Antoine de Saint-Exupéry publiait à New York son conte philosophique Le Petit Prince. Tendre et universel, cet ouvrage connaîtra un succès mondial au fil des années, à tel point qu'il est aujourd'hui le deuxième ouvrage le plus traduit dans le monde, après la Bible. Mais Le Petit Prince n'est pas seulement un livre pour enfants, c'est aussi, et surtout, une fable initiatique et poétique inspirante dont on aime suivre les enseignements comme des lignes de vie. À l'occasion du 75e anniversaire de sa publication, le Musée des Arts décoratifs exposera pour la première fois au public français le manuscrit original du chef-d'œuvre de Saint-Exupéry, éclairé par une riche sélection de dessins, esquisses, aquarelles, manuscrits et d'autres photographies rares racontant l'œuvre et la vie fascinantes de l'auteur et aviateur inspiré. (MG)

Dans le désert du Néguev, la retraite à faire une fois dans sa vie

  Dans le désert du Néguev, la retraite à faire une fois dans sa vie Alors qu’Israël rouvre ses frontières aux voyageurs étrangers, le nouvel hôtel estampillé Six Senses dévoile ses secrets entre paysage lunaire, architecture organique et roches ocres. Une expérience à vivre comme un corps-à-corps avec le désert.Dans l’assiette, le chef David Biton passé la brigade du restaurant Noma à Copenhague – sacré meilleur restaurant du monde – travaille les produits du potager, garnissant la pizza cuite au feu de bois d’un pesto de zaatar, de copeaux de parmesan, de feta, de tomates séchées et de noix, ou la calzone d’aubergines, de poivrons grillés et d’olives de Kalamata.

le petit prince © Fournis par Vogue le petit prince

À la rencontre du Petit Prince, jusqu'au 26 juin 2022, Musée des Arts décoratifs madparis.fr

Romy Schneider

À tout juste 17 ans, Romy Schneider devient la petite fiancée de l'Autriche et de l'Allemagne grâce à l'impératrice Sissi, qu'elle incarne dans une trilogie désormais culte. Mais c'est à Paris qu'elle fera carrière, plus décidée que jamais à rompre avec l'image de la belle ingénue qu'on lui prête. De ses premiers pas au théâtre avec Alain Delon, dirigée par Luchino Visconti, à L’Enfer d’Henri-Georges Clouzot en passant par La Piscine de Jacques Deray et, bien sûr, sa riche collaboration avec Claude Sautet, elle s’est imposée comme l’une des actrices les plus audacieuses de son époque, brassant un large spectre de films historiques et modernes et de rôles aussi sombres que lumineux. A l'occasion du 40e anniversaire de sa disparition, la Cinémathèque française rend hommage à la comédienne chérie des Français le temps d'une rétrospective grandiose, soutenue par la maison Chanel qui a longtemps habillé l'actrice. On y croise ses costumes, dont l'un prêté généreusement par Alain Delon, qu'il montre rarement, des extraits de son journal, ses deux César, et ses lettres adressées à Claude Sautet, son “Clo”, avec ses quelques fautes d'orthographe charmantes. Jusqu'à la série photo de nus commandée par l'actrice pour se réapproprier son corps, surexposé. L'occasion de retracer la carrière, et la vie, d'une femme sensible, sensuelle et profondément libre. Puis, la Cinémathèque propose en parallèle des projections de ses meilleurs films dont certains sont aussi disponibles depuis aujourd'hui sur Netflix, partenaire de l'exposition. (MG)

Paris sportifs à Wyoming: codes promotionnels, les meilleures promotions de paris sportifs en ligne, les applications, comment parier sur le sport

 Paris sportifs à Wyoming: codes promotionnels, les meilleures promotions de paris sportifs en ligne, les applications, comment parier sur le sport Il n'y a pas de long historique en matière de paris sportifs de Wyoming légalisés, mais l'État a fait de nombreux progrès en 2021. Wyoming Les paris sportifs mobiles ont été légalisés en avril de l'année dernière et dans six mois, plusieurs livres sportifs en ligne étaient opérationnels. Des millions de dollars de paris roulaient au cours des premiers mois, consolident son statut de décision populaire dans l'État du cow-boy.

Romy Schneider on the set of © Sunset Boulevard/Getty Images Romy Schneider on the set of "Qui?" © Sunset Boulevard/Getty Images

Romy Schneider, l'exposition, jusqu'au 31 juillet 2022, Cinémathèque française www.cinematheque.fr

Cézanne, lumières de Provence

Après Salvador Dalí, l'Atelier des Lumières consacre sa prochaine exposition immersive à Paul Cézanne, l'enfant de la Provence aux 900 toiles et 400 aquarelles. Une bonne raison d'aimer déjà 2022. Il faudra faire preuve d'un peu de patience pour admirer la riche collection du maître Cézanne passée sous les filtres numériques de l'Atelier des Lumières. Ses natures mortes aux pommes, ses scènes historiques, ses autoportraits mélancoliques, Les joueurs de cartes, Les grandes baigneuses... Les plus grands chefs-d’œuvre du peintre provençal défileront devant les yeux, bien ouverts, le temps d'un spectacle immersif exceptionnel comme l'Atelier en a le secret. Cette plongée hypnotique dans l'impressionnisme sensible et précurseur du père de l'art moderne s'annonce déjà comme l'un des grands événements de 2022. En parallèle, le programme court Vassily Kandinsky, l’odyssée de l’abstrait plongera le visiteur dans le cosmos intérieur de l'artiste visionnaire.

Week-end Pâques : les meilleures idées à 2h de Paris

  Week-end Pâques : les meilleures idées à 2h de Paris Alors que le week-end de Pâques approche à grands pas, il est déjà temps de penser à prendre ses billets pour s’offrir un instant d’évasion et de relaxation le temps de quelques jours. Et à deux heures seulement de la capitale, vous aurez largement de quoi vous faire plaisir. © Wonderbox Week-end Pâques : les meilleures idées à 2h de Paris Alors que le week-end de Pâques approche à grands pas, il est déjà temps de penser à prendre ses billets pour s’offrir un instant d’évasion et de relaxation le temps de quelques jours.

Atelier des Lumières - Cézanne, lumières de Provence Atelier des Lumières - Cézanne, lumières de Provence Culturespaces - Cutback © Fournis par Vogue Atelier des Lumières - Cézanne, lumières de Provence Atelier des Lumières - Cézanne, lumières de Provence Culturespaces - Cutback

Cézanne, lumières de Provence, jusqu'au 2 janvier 2023, Atelier des Lumières atelier-lumieres.com

Love Brings Love - Le défilé hommage à Alber Elbaz

Le Palais Galliera rend hommage à Alber Elbaz, décédé en avril dernier, le temps d'une exposition entièrement dédiée au défilé Loves Brings Love, donné en octobre dernier durant lequel 40 maisons de couture ont rendu hommage au créateur et à sa mode joyeuse. Des looks inédits à scénographie immersive, les coups d'éclat de cette soirée inoubliable y seront reconstitués. Entre fantaisie et émotion, un joli moment à revivre entre les murs de Musée de la Mode de Paris. (MG)

Love Brings Love - Le défilé hommage à Alber Elbaz, jusqu'au 10 juillet 2022, Palais Galliera www.palaisgalliera.paris.fr

Graciela Iturbide, Heliotropo 37

En 2022, nous la retrouvons à la Fondation Cartier, dans la première grande exposition française dédiée enfin à son œuvre. Graciela Iturbide, 79 ans, est l’une des légendes de la photographie latino-américaine contemporaine. Formée auprès de Manuel Álvarez Bravo au début des années 1970, elle a reçu le prix Hasselblad (la plus grande distinction du milieu) en 2008. Ses images en noir et blanc, toujours à l’affût de l’étrange dans le quotidien, oscillent entre documentaire et poésie. Portraitiste humaniste, Graciela Iturbide n’a cessé de documenter la vie fragile des communautés traditionnelles en y séjournant de longs mois. Ses séries les plus célèbres ont ainsi mis en lumière les Indiens seris du désert de Sonora ou la société matriarcale des Indiens zapotèques au Mexique. Moins connu et plus récent, son travail sur les paysages, les animaux, mais aussi les objets avec lesquels elle entretient une relation métaphysique, est également mis à l’honneur à la fondation parisienne. Ainsi qu’une série en couleurs – fait rare – réalisée pour une exposition à Tecali, village mexicain où l’on extrait et taille albâtre et onyx. Une invitation dans l’univers de la photographe, mise en scène par son fils Mauricio. (CB)

L’intime exposition de Graciela Iturbide à la Fondation Cartier

  L’intime exposition de Graciela Iturbide à la Fondation Cartier La photographe mexicaine Graciela Iturbide est mise à l'honneur à la Fondation Cartier pour l’Art contemporain dans une exposition portrait. Heliotropo 37 propose des tirages anciens de l'artiste, ainsi que des photos inédites, et promet une plongée dans l'intimité de Graciela Iturbide.Née en 1942, dans une famille aisée et très religieuse de Mexico, Graciela Iturbide se lance dans la photo pour échapper à sa propre vie, déjà écrite, où elle était une femme mariée et une mère au foyer. « Elle a déconstruit cela au fur et à mesure », indique à AD Magazine Joao Maturana, médiateur de l'exposition.

Graciela Iturbide Graciela Iturbide © Fournis par Vogue Graciela Iturbide Graciela Iturbide

“Graciela Iturbide, Heliotropo 37”, jusqu’au 29 mai, Fondation Cartier, Paris 14e https://www.fondationcartier.com/

GRACIELA ITURBIDE Mujer zapoteca, Tonalá, Oaxaca, de Graciela Iturbide (1974) GRACIELA ITURBIDE © Fournis par Vogue GRACIELA ITURBIDE Mujer zapoteca, Tonalá, Oaxaca, de Graciela Iturbide (1974) GRACIELA ITURBIDE

Love Songs

“L’amour, l’amour, l’amour… C’est parfois même aussi, que le visage d’un autre…” fredonnait Mouloudji. Le chanter, l’écrire, oui. Mais le capturer, intangible, en image, révéler avec un appareil photo l’immatérialité d’une émotion ? Comment la photographie peut-elle raconter l’amour ? Les réponses sont à la MEP, incontournable temple de la photographie qui se mue, grâce à l’exceptionnelle exposition Love Songs, en temple sacré de l’amour. Ce voyage émouvant et poétique, récit polyphonique subtil de la carte des sentiments à travers le prisme des relations amoureuses, grâce aux regards de photographes majeurs du xxe et xxie siècle, explore les paysages émotionnels universels au travers de leur vie intime. (CLS)

love songs MEP Paris photo N°223/COURTOISIE IN)(BETWEEN GALLERY © Fournis par Vogue love songs MEP Paris photo N°223/COURTOISIE IN)(BETWEEN GALLERY

Love Songs, jusqu’au 21 août, MEP, Paris 4e mep-fr.org

  Les meilleures expositions de Paris © Fournis par Vogue

Les Fantômes d'Orsay

Depuis ses débuts, le corpus de Sophie Calle interpelle par sa faculté à se calquer sur la réalité de nos émotions tout en offrant ce qui lui manque souvent: la poésie. Laquelle surgit sans cesse, dans la beauté vue par les aveugles, dans les échanges avec Paul Auster ou Damien Hirst, dans le prêt d’un lit à un jeune homme au cœur brisé, dans Des histoires vraies où elle revient sur des instants marquants de son existence, la lecture des journaux intimes de sa mère, l’investissement d’une cabine de péage… Aujourd’hui, Sophie Calle revient dans l’un des musées les plus célèbres du monde, le Musée d’Orsay, mais qu’elle a connu alors qu’il était une ancienne gare et un hôtel délaissé, voué à la métamorphose qu’elle documente avec sa narration si particulière. (SR)

À Osaka, 5 bâtiments emblématiques de l'architecture japonaise futuriste

  À Osaka, 5 bâtiments emblématiques de l'architecture japonaise futuriste Ces 5 bâtisses futuristes à l’avant-garde de l’architecture japonaise révèlent des surprises.Célébré comme l’un des fondateurs du mouvement de l'architecture japonaise « métabolisme »,  Kisho Karokawa crée avec le Beautilion l’un de ses premiers tests, plusieurs années avant sa célèbre Nakagin Capsule Tower. Présentant les nouveaux produits du groupe Takara (des produits de beauté et des produits pour la maison), le thème « la joie d’être beau » prête son nom au pavillon.

Les Fantômes d’Orsay, jusqu'au 12 juin, Musée d’Orsay, Paris 7e musee-orsay.fr

Sophie Calle devant le tableau Le Déjeuner sur l’herbe de Manet (2020) Sophie Calle devant le tableau Le Déjeuner sur l’herbe de Manet (2020) SOPHIE CRÉPY/MUSÉE D’ORSAY © Fournis par Vogue Sophie Calle devant le tableau Le Déjeuner sur l’herbe de Manet (2020) Sophie Calle devant le tableau Le Déjeuner sur l’herbe de Manet (2020) SOPHIE CRÉPY/MUSÉE D’ORSAY

Gaudí

On lui doit la Sagrada Família et le Parc Güell, trésors barcelonais visités par le monde entier. L'artiste plasticien Antoní Gaudí est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands représentants du modernisme catalan, qui a infusé dans la ville espagnole un souffle Art Nouveau singulier. Le Musée d'Orsay lui dédie cette année une grande rétrospective immersive où s'offre au regard ses créations spectaculaires, dont nombreuses sont classées au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, du Parc Güell à la Casa Batlló en passant par la Casa Milà, ainsi que certains ensembles jamais exposés en France. (MG)

Gaudí, jusqu'au 17 juillet 2022, Musée d'Orsay www.musee-orsay.fr

Erwin Blumenfeld, La mode est un jeu

Attention, génie. Erwin Blumenfeld (1897 – 1969) a épousé les plus importants courants artistiques du XXe siècle, avant de révolutionner l’image de la mode et l’univers de la presse magazine. Né à Berlin, photographe au Pays-Bas, il s’installe en France au milieu des années 30 où il commence à collaborer avec Vogue. Dès 1941, fuyant la guerre, c’est à Manhattan qu’il ouvre son studio sur Central Park South. Son utilisation de la couleur, associée à une extraordinaire inventivité des poses, des cadrages, ainsi qu’à un sens inouï de la décomposition et de l’expérimentation graphique en font l’un des photographes les plus convoités de la scène mode. Dans la mouvance de son premier grand thème de 2022, Atelier Mode, qui dévoile les coulisses de création de la mode, la Samaritaine dédie une exposition au photographe et sa modernité folle pilotée par Nadia Blumenfeld-Charbit sous la forme d'une installation innovante à découvrir dans le grand magasin.

Le centre Lee Ufan ouvre ses portes à Arles

  Le centre Lee Ufan ouvre ses portes à Arles Situé dans la vieille ville d’Arles, le nouveau centre Lee Ufan est le troisième lieu d’exposition créé par l'artiste après le Lee Ufan Museum de Naoshima ouvert en 2010 et l’Espace Lee Ufan du Busan Museum of Art inauguré en 2015.Au rez-de-chaussée du bâtiment, aménagé par l’architecte Tadao Ando, les visiteurs pourront déambuler entre les sculptures et installations de la collection Relatum, toutes réalisées avec des matériaux naturels et industriels. Leur positionnement dans l’espace et la relation qui existe entre ces œuvres est le centre même de leur création. Au premier étage, l’artiste a choisi d’exposer ses peintures.

Variante de la photographie parue dans l'article « Retouching the figure », Vogue US, 15 février 1963 Variante de la photographie parue dans l'article « Retouching the figure », Vogue US, 15 février 1963 © The Estate of Erwin Blumenfeld © Fournis par Vogue Variante de la photographie parue dans l'article « Retouching the figure », Vogue US, 15 février 1963 Variante de la photographie parue dans l'article « Retouching the figure », Vogue US, 15 février 1963 © The Estate of Erwin Blumenfeld

Erwin Blumenfeld, La mode est un jeu, jusqu'au 12 mai 2022, La Samaritaine, 9 Rue de la Monnaie, 75001 Paris dfs.com/fr/samaritaine

Pop Air

Imaginée à quatre mains avec le Balloon Museum de Rome, expert dans l'art gonflable et de l'œuvre interactive en tout genre, l'exposition Pop Air réinscrit La Villette dans l'expérience immersive haute en couleurs, après l'inoubliable exposition du collectif japonais teamLab, Au-delà des limites, grand succès de 2018. Pop Air c'est une sorte d'Alice au Pays des Merveilles gonflé à l'hélium, où l'on vagabonde dans un parcours de plus de 5000 m² parsemé de champignons et de fleurs lumineuses démesurées. Un projet titanesque imaginé par 15 artistes internationaux pendant 5 mois. Le résultat est bluffant, et l'expérience charmante. Et, un peu de magie en ce moment est toujours bienvenue. Rendez-vous est donné à partir du 14 avril à La Villette, les enfants vont adorer… et vous aussi ! (MG)

Pop Air, jusqu'au 21 août 2022, Grande Halle de La Villette, 211 avenue Jean Jaurès, Paris 19e lavillette.com

pop air experience gonflable la villette Pop Air La Villette © Fournis par Vogue pop air experience gonflable la villette Pop Air La Villette

Pionnières. Artistes d’un nouveau genre dans le Paris des années folles

Elles s'appellent Suzanne Valadon, Tamara de Lempicka, Mela Muter, Anton Prinner ou encore Gerda Wegener. Vous ignorez sûrement ces noms et pourtant ces quelques artistes du Paris des années folles ont joué un rôle primordial dans l'évolution des grands courants artistiques de la modernité. Le Musée du Luxembourg réhabilite ces pionnières qui ont intégré des écoles d'art prestigieuses, alors réservées aux hommes, et ouvert la voie aux femmes artistes du XXe siècle en ouvrant des galeries, en peignant des corps nus, en assumant leur sexualité et leurs désirs. (MG)

Pionnières. Artistes d’un nouveau genre dans le Paris des années folles, jusqu'au 10 juillet 2022, Musée du Luxembourg museeduluxembourg.fr

Aux sources des Nymphéas : les impressionnistes et la décoration

Quand les Impressionnistes se frottent à l'art de la décoration. C'est le sujet, peu exploré, de la prochaine exposition du Musée de l'Orangerie qui réunit plus de 80 peintures, éventails, céramiques ou dessins de Renoir, Cézanne, Degas, Manet, Monet, Morisot ou encore Pissarro qui ont signé au fil de leur carrière un corpus d'œuvres décoratives aux techniques d'avant garde pensées pour “égayer les murs” comme disait Renoir. L'exemple des Nymphéas de Monet, qu'il nommait ses “grandes décorations” est l'un des plus parlants. (MG)

Aux sources des Nymphéas : les impressionnistes et la décoration, jusqu'au 11 juillet 2022, Musée de l'Orangerie www.musee-orangerie.fr

Pharaon des Deux Terres. L'épopée africaine des rois de Napata

On mise sur le franc succès de cette nouvelle exposition du Louvre qui nous offre un voyage fascinant au coeur du royaume de Nubie et de la dynastie des pharaons koushites qui y ont régné durant plus de 50 ans. Au premier plan, le royaume de Taharqa, situé aujourd'hui dans le nord du Soudan, où le Louvre a concentré ses recherches archéologiques pendant 10 ans. En parallèle, le Louvre présente une rétrospective des films de Michel Ocelot dont le conte Pharaon ! pensé autour des pharaons kouchites, dont plusieurs extraits seront diffusés sur les cimaises de l'exposition. Ce conte est issu de son nouveau film Le Pharaon, le Sauvage et la Princesse qui sortira au cinéma le 19 octobre 2022, coproduit par le musée du Louvre. (MG)

Pharaon des Deux Terres. L'épopée africaine des rois de Napata, du 27 avril au 25 juillet 2022, Musée du Louvre louvre.fr

  Les meilleures expositions de Paris © Fournis par Vogue

Shocking! Les mondes surréalistes d’Elsa Schiaparelli

Alors que la grande rétrospective Thierry Mugler: Couturissime vit ses dernières semaines aux Arts décoratifs de Paris, le musée vient d'annoncer l'objet de sa prochaine exposition, et ce n'est pas pour nous décevoir. Baptisée Shocking! Les mondes surréalistes d’Elsa Schiaparelli, celle-ci mettra la mode avant-gardiste de Schiaparelli à l'honneur, et avec elle tout le génie de sa couturière. À travers des dessins, modèles et bijoux dont nombre d’entre eux ont été donnés par Elsa Schiaparelli à l’Union française des Arts du costume (et dont le Musée des Arts décoratifs conserve les fonds), c’est cette incroyable liberté que l’exposition souhaite offrir aux visiteurs, dès cet été. Comme un dernier geste, capable de préserver son héritage artistique, de conserver un dialogue essentiel entre l'art et la mode, et donnant l'occasion pour le public de (re)découvrir tout le talent de cette créatrice légendaire, dont les collections inspirent encore aujourd'hui. (MM)

Un mannequin portant une paire de lunettes ornée de cellophane à franges, créée par Elsa Schiaparelli en 1951 Un mannequin portant une paire de lunettes ornée de cellophane à franges, créée par Elsa Schiaparelli en 1951. Il s'agit de sa toute première collection de lunettes. Keystone-France / Getty Images © Fournis par Vogue Un mannequin portant une paire de lunettes ornée de cellophane à franges, créée par Elsa Schiaparelli en 1951 Un mannequin portant une paire de lunettes ornée de cellophane à franges, créée par Elsa Schiaparelli en 1951. Il s'agit de sa toute première collection de lunettes. Keystone-France / Getty Images

Shocking! Les mondes surréalistes d’Elsa Schiaparelli, du 6 juillet 2022 au 22 janvier 2023, Musée des Arts décoratifs

A lire aussi sur Vogue.fr :

Les expositions les plus attendues à Paris en 2022

Les meilleures expositions à voir dans le monde cette année

5 expositions mode à voir à Paris

Le centre Lee Ufan ouvre ses portes à Arles .
Situé dans la vieille ville d’Arles, le nouveau centre Lee Ufan est le troisième lieu d’exposition créé par l'artiste après le Lee Ufan Museum de Naoshima ouvert en 2010 et l’Espace Lee Ufan du Busan Museum of Art inauguré en 2015.Au rez-de-chaussée du bâtiment, aménagé par l’architecte Tadao Ando, les visiteurs pourront déambuler entre les sculptures et installations de la collection Relatum, toutes réalisées avec des matériaux naturels et industriels. Leur positionnement dans l’espace et la relation qui existe entre ces œuvres est le centre même de leur création. Au premier étage, l’artiste a choisi d’exposer ses peintures.

Voir aussi